• Voici quelques sorties de fin d'année expérimentées personnellement ou avec des classes de cycle 2 en Pays de Loire

    Animaux sauvages :

    les zoos Doué la fontaine - La flèche - la Boissière du Doré - Safari Africain

    et bien sûr mon préféré (je n'y suis jamais allée avec une classe parce que pour moi ça fait un peu loin dommage mais c'est mon premier coup de cœur personnel !)  :  Beauval.

    Histoire

    Visiter une école d'autrefois la Tournivelle

    Château d'Angers ou des ducs de Bretagne Nantes

    Château à Motte (Verrière en Anjou) -  chateau du Plessis Macé

    Musée de vieux métiers   (Saint Laurent de la Plaine)

     

    sport

    La Turmelière (Liré)  -   Journée sport et Nature (la Jaille Yvon)  -   Acrobranche

     

    parcs à thème

    Le puy du fou (deuxième coup de cœur mais très intense avec une classe d'autant plus que le parc s'agrandit d'année en année).

     

    plantes et Nature 

    Parc oriental de Maulévrier , Camifolia , Terrabotanica (Angers)

     

    Musées

    musée de beaux arts (Angers ou Nantes) mais il faut réserver très longtemps à l'avance pour y aller avec une classe.

    Jean Lurçat (Angers) - musée Robert Tatin (Cossé le Vivien)

     

    Ferme pédagogiques

     

    J'en oublie certainement, je complèterai au fur et à mesure qu'un lieu me reviendra en mémoire. Si vous souhaitez signaler des lieux intéressants n'hésitez pas à me les signaler j'ajouterai votre contribution.


    votre commentaire
  • Yahou ... 100 000 visit es,

    merci à   tous mes visiteurs et visiteuses

    100 000

    Je vous offre cette image pleine de légèreté et de couleurs

    et je vous dis " à bientôt".

     

    Pin It

    4 commentaires
  • En recherchant une grille d'évaluation simple mais complète pour évaluer la lecture orale en CP, je suis tombée sur celle

    de lebidibule.  Cette grille est assez proche de ce que je souhaitais utiliser, je l'ai cependant un peu remaniée pour l'adapter

    à ma classe.

    Evaluation de lecture orale

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Voici l'emploi du temps de la journée

    8h45 -9h  Chaque jour compte. Découverte du nombre 100. échange de 10 dizaines contre 1 centaine.

    cahier des nombres

    9h- 9h30

    Découverte des collections apportées par chaque enfant, expositions.

    défis par équipe : réaliser un collier de 100 perles, une tour de 100 kaplas, coller 100 pièces d'or dans la malle du pirate, reconstituer le tableau de 100, réaliser une mosaïque avec 100 carrés de papiers couleurs.

    10h00  réalisation de la couronne des 100 jours / prendre les enfants en photos avec le cadre du 100ème jour.

    10 h30  récréation

    10h45  lecture : dernier épisode du petit bonhomme de pain d'épice

    11h00 Cahier journalier copie :  Aujourd’hui c'est la fête des 100 jours

    11h15 compter jusqu'à 100 de 1 en 1, de 2 en 2, de 5 en 5, de 10 en 10

    11h30 Diplôme du 100ème jour.

    13h30 musique avec l'intervenante.

    14h30 chasse au trésor. Le petit bonhomme de pain d'épice a disparu. Il a volé les œufs en chocolat mais il a laissé une lettre.

    Lecture de la lettre (pour trouver le trésor les enfants vont devoir réaliser un défi mathématiques pour obtenir des lettres. Chaque lettre est numéroté. Quand ils auront récupéré toutes les lettres, il suffira de les remettre dans l'ordre (chaque lettre est numérotée de 1 à 100) pour lire le message qui dévoilera le lieu ou le petit bonhomme à caché le panier contenant les œufs.

    le défi mathématiques comprend 100 questions de mathématiques. J'utilise le défi math de lutin bazar + d'autres exercices courts et rapides trouvés à droite et à gauche ou créé selon les besoins.

    15h30 récréation

    15h45 goûter

    16h00 coloriage

     

     


    votre commentaire
  • Pour mon nouveau rituel, je vais m'inspirer des devinettes de Youpi et travailler les paronymes.

    Certaines devinettes proviennent directement de Youpi.

    J'en ai créé quelques unes en fonction du vécu de la classe et de quelques confusions que j'ai pu noter de la part de mes élèves. Si vous en avez d'autres, je suis preneuse pour enichir mes fiches.

    Vocabulaire

    Pin It

    votre commentaire
  • Une entrée dans la classe dans le calme.

    Ce n'est pas toujours facile, après l'agitation du temps de récréation, d'entrer dans la classe dans le calme. Pour éviter l'agitation et l'énervement dès le début de matinée, nous avons choisi l'accueil des enfants dans la classe en maternelle comme en primaire. les premiers élèves arrivent dans la classe,de l'accueil périscolaire,  dès 8h30. Je mets un fond musical. Si je n'est pas eu le temps de retirer les chaises posées sur les tables, les premiers arrivés le font sans que j'ai besoin de demandé. Puis les élèves rangent leurs affaires, font un dessin, prennent un livre seul ou à plusieurs. Les responsables du calendrier et de la météo mettent à jour la date et vont vérifier le thermomètre extérieur ( je suis parfois obligée de le rappeler car certains oublient). Je suis, chaque jour, obligée de recadrer certains enfants qui ont envie de courir mais bien sûr ce n'est pas autorisé dans la classe. Les 10 premières minutes   donnent  souvent le ton de la journée. Parfois je me dis " cette journée va être difficile , je sens de l'électricité dans l'air. " Il faut être attentif à chacun pour pouvoir rectifier et recadrer les choses. Permettre à chaque élève  de profiter au mieux de sa journée.

    A 8h45 même si tout le monde n'est pas arrivé, la classe commence.

    Une classe ritualisée

    Les élèves de CP ont besoin de repères. Les rituels les rassurent. Nous commençons donc par le "chaque jour compte" puis nous vérifions le calendrier en rappelant la date du jour, celle d'hier, d'avant hier, de demain et d'après demain. Nous redisons les évènements particuliers de la journée si nécessaire (bibliothèque, sport, anniversaire....)

    Puis commence le travail de lecture

    Des temps variés

    Le temps d'attention étant très court, il faut varier les activités et maintenir le rythme. Pas toujours facile quand il faut capter régulièrement l'attention de 26 élèves. Il est rare que tous décrochent en même temps. Il y en a toujours un ou deux qui s'échappent. Quand l'agitation devient palpable, il est temps de changer d'activité ou du moins d'en changer la forme : passer d'un travail collectif à un travail de groupe ou à un temps individuel, d'un temps d'écoute à un temps d'écriture. En début d'année, j'ai beaucoup utilisé le CD "attentif comme une grenouille" pour recentrer les élèves. J'ai un peu moins besoin aujourd'hui même si cela arrive encore.

    Travailler l'attention

    Il faut aussi prendre le temps de ranger le bureau bien que certains enfants aient besoin d'avoir quelque chose dans les mains pour pouvoir être attentif. Une bonne connaissance de chacun est indispensable pour adapter ses exigences. Je ne demande pas la même chose à tous.

    Il faut savoir perdre du temps pour en gagner, ça en théorie nous le savons tous. Six heures de classe, ça passe vite et comme moi vous êtes peut-être trop ambitieux dans la préparation de vos journées. Comme j'en ai conscience ce n'est pas grave. Je sais que de toutes façons, je n'arriverai pas à tout faire. Allons à l'essentiel  et puis certains élèves en feront plus que d'autres parce qu'ils sont plus rapides, qu'ils comprennent plus vite.

     Il est cependant indispensable d'attendre que tous les élèves soient prêts avant de commencer un travail. Être tourné vers le tableau, arrêter de bavarder avec le voisin, avoir terminé de ranger ces crayons, son livre et tout ce qui peut perturber l'attention, s'asseoir correctement sur sa chaise, en CP c'est un apprentissage long et plus ou moins difficile selon les enfants.  Il y a des années où il suffit de se placer en face des élèves les bras croisés et d'attendre que tous fassent la même chose. Les enfants comprennent alors très vite ce qu'on attend d'eux. Bon ça c'est dans la théorie ! Dans la pratique,  cette année, c'est autre chose ! J'ai un groupe particulièrement bavard et de nombreux perturbateurs, je pourrais bien restée un quart d'heure les bras croisés que ça ne changerait rien. Si je vous promets, j'ai essayé ! ils me regardent et continue de discuter. C'est exaspérant alors il faut passer à l'acte se déplacer dans la classe : rasseoir un tel, demandé à son voisin de ranger la trousse, faire les gros yeux aux bavards en mettant un doigt devant la bouche. Un truc qui fonctionne bien ; lever un bras puis l'autre, faire le moulinet avec les bras enfin bref inventer des mouvements que les enfants reprennent (un rituel en sorte) et le silence s'impose. Bon bien sûr,  il arrive qu'à la fin du mouvement, certains reprennent aussitôt  leur conversation là où ils l'avaient laissée. Alors j'informe que je vais commencer avec ceux qui sont prêts. Je pose une première question à un élève attentif  et là ça fonctionne  10 élèves vont lever la main pour répondre. Ca y es,t ils sont tous là !

    Avoir une bonne connaissance de chacun.

    Lors d'un temps collectif à l'oral, on perd très vite certains élèves, il suffit parfois de les interroger pour les ramener dans le sujet. Pour débloquer une situation, il y a les élèves ressources qui connaissent beaucoup de choses et ont souvent la bonne réponse. mais, il ne faut pas pour autant laisser de côté les élèves en difficulté. Ils vont sans doute se tromper mais il est intéressant de rebondir sur les erreurs pour faire avancer la classe. On apprend de ses erreurs. Ne pas hésiter à dire et à redire qu'on est en classe pour apprendre, On a le droit de se tromper, de ne pas savoir mais qu'on doit essayer. Là encore une bonne connaissance de ses élèves s'avère indispensable pour rebondir et utiliser au mieux les compétences de chacun, ramener ceux qui s'égarent, et relancer l'intérêt. Certains jours, ça fonctionne bien, d'autres jours, c'est plus difficile.

    Savoir se remettre en question.

     Il est important de temps en temps de se remettre en question. Oui, les enfants sont difficiles. Oui leur attention est de courte durée. Oui, ils sont de plus en plus bavards. Mais, moi de mon côté qu'est ce que je fais, comment je m'y prend pour m'adapter à cette situation ? Ça fait du bien de poser les choses à plat pour pouvoir les analyser. 

    Les enfants d'aujourd'hui ne sont plus les mêmes qu'il y a 20 ou 30 ans. C'est un fait. Nous, enseignants, ne pouvons plus exercer notre métier de la même façon. Même si les choses changent, elles changent lentement. Nos classes sont toujours les mêmes. La mienne est beaucoup trop petite pour différencier les espaces. Je n'ai même pas la place d'aménager un coin bibliothèque digne de ce nom. Les enfants vont lire à leur place.  Il me semble pourtant important de pouvoir changer de lieu quand on change d'activité. Un lieu de détente ne se conçoit pas comme un lieu d'apprentissage. Moi même à la maison, pour travailler, je m'installe à mon bureau ; pour lire, je me mets dans le canapé. C'est une évidence et pourtant à l'école ça ne l'est pas toujours. Le matériel doit être à la disposition des élèves et facilement accessible. J'imagine très bien ma classe de primaire aménagé comme une classe de maternelle. Mais alors est-il indispensable que chaque enfant aient sa place attitrée ? Les élèves ne pourraient -ils pas s'asseoir là où ils veulent et en fonction de l'activité ? Malgré tout, ça risque d'engendrer beaucoup de déplacements et beaucoup de bruit.Mais les enfants sont capables d'apprendre à se déplacer sans bruit. Faisons leur confiance.  Plus de matériel individuel, tout serait rangé sur des étagères à portée des enfants. Cela n'a rien de révolutionnaire me direz-vous. Je ne souhaite pas refaire le monde, non juste trouver des solutions acceptables pour améliorer le quotidien de la classe. Donner à chaque enfant ce dont il a besoin pour progresser. Me sentir moins frustrée de ne pas pouvoir tout donner aux élèves en difficulté. Ne plus me sentir débordée certains jours par des élèves perturbateurs qui me prennent mon temps et mon énergie alors qu'il y a tant à faire. Continuer à aller de l'avant sans me décourager, voir les côtés positifs parce que oui, il y en a.


    votre commentaire
  • Et voilà les vacances sont arrivées, les évaluations et les livrets scolaires sont derrière moi... jusqu'à la prochaine fois. Beaucoup trop de projets, je sais qu'une fois encore je n'arriverai pas à tout faire. Tant pis, j'ai déjà bien profité de cette première journée, longue balade avec mon petit bichon maltais pour profiter enfin du soleil. Il fait froid, mais le soleil est tellement appréciable. Maintenant soirée au coin du feu avec un bon roman policier. Que du bonheur  !

    Vive les vacances...

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires